Les Proies…

 

Bonjour, et bon début de semaine!

Aujourd’hui, petite parenthèse ciné (avec un ou deux spoilers) !

Je suis allée voir Les Proies, de Sofia Coppola et je dois dire que je suis restée un peu sur ma faim….

Je n’avais jamais vu de film de cette réalisatrice car aucun n’avait jusque là attiré mon attention ( mais The Bling Ring est tout de même dans ma pile d’attente). Je suis pourtant une grande fan de son père, Francis Ford Coppola, mais j’ai eu du mal à rentrer dans le cinéma assez féminin de Sofia Coppola. 

Cependant, la bande-annonce de son nouveau film et son histoire m’ont donné envie de tenter un premier film !  Ce que j’ai fait et ne regrette pas.

Sofia Coppola est la fille du grand réalisateur Francis Ford Coppola. Elle naît en 1971 et grandi donc dans le milieu du cinéma. Elle touche un peu à tout : mode, photographie, réalisation, etc. Elle commence à jouer très jeune, notamment dans les films de son père. Elle connaît le succès en tant que réalisatrice en 1999 avec son film Virgin Suicides.

 

Le film qui nous intéresse aujourd’hui est donc son dernier, Les Proies , sorti en France  ce mercredi 23 août  2017. Il s’agit d’un remake d’un film de 1971 ayant pour thème la convalescence d’un soldat nordiste au sein d’un internat de jeunes filles en Virgnie, terre de confédérés. Je n’ai pas vu la version de 1971 avec Clint Eastwood (qui à mon humble avis est bien plus beau et charismatique que Colin Farrell), mais je ne tarderai pas à la voir pour me faire une autre idée de cette histoire (et un film de plus à regarder un !) !

 

Résumé :

En 1864, en pleine guerre de Sécession, un soldat nordiste gravement blessé est ramené par une jeune fille dans son pensionnat, resté à l’abri des batailles. Le colonel John BcBurney se retrouve alors entouré de sept femmes qui vivaient jusque là recluses, pour échapper à la guerre. Elles vont alors le soigner mais des tensions vont apparaître face à la sexualité latente de ces femmes. La présence de cet homme va réveiller les fantasmes les plus secrets et amener ses acteurs sur un chemin sans retour.

 

 

Le jeu d’acteur:

 Les actrices et l’acteur sont bien choisis, ils sont reconnus dans leur métier, et pour les plus jeunes que je ne connaissais pas, elles jouent très bien.

Mention spéciale donc aux actrices du film, sauf pour Elle Fanning (que j’adore dans d’autres films) et Kristen Dunst. En effet, je trouve qu’elles manquent de profondeur dans leur rôle, il manque un aspect inquiétant à leur personnage qui aurait rendu le film plus intéressant, surtout que le personnage d’Elle Fanning accuse le soldat de tentative de viol. De même pour Kristen Dunst, qui ne semble pas assez désespérée, et qui, même lorsqu’elle s’offre au soldat, ne fait paraître aucun sentiment. En ce qui concerne Colin Farrell, il joue bien, mais il manque de conviction, comme s’il avait du mal à comprendre son personnage.

Ainsi, la dualité des personnages n’est, dans l’ensemble, pas assez exploitée, ce qui réduit l’aspect tragique de l’histoire.

Réalisation, mise en scène:

Le film est bien mis en scène, les couleurs sont belles et s’accordent avec l’ambiance oppressante (même si un peu superficielle) du film. Les musiques aussi sont bien choisies et mettent en valeur les images et l’histoire. L’ambiance du film est assez froide  et les couleurs un peu délavées, comme si le temps s’était arrêté au pensionnat, ce qui correspond bien à sa position excentrée par rapport à la guerre.

Rien à dire sur le texte: il n’en dévoile pas plus que nécessaire. Certaines répliques ont même fait rire le public, ce qui pourrait être contradictoire avec l’ambiance oppressante, mais qui permet au contraire de la renforcer.

Plus: Les décors et costumes sont magnifiques.

 

Dans l’ensemble, j’ai apprécié le film mais heureusement qu’il ne dure pas plus longtemps (il dure 01h30) car certaines scènes sont un peu trop longues. Ce huis clos reste intéressant sur le fond, même si toute la tension dramatique et sexuelle n’a pas été assez exploitée à mon goût. Je pense que Sofia Coppola aurait pu aller beaucoup plus loin dans la mise en scène de l’angoisse, de la frustration qui règnent au sein du pensionnat. Peut-être est-ce un choix, le choix d’en dévoiler le moins possible sur les personnages (sentiments, motivation, …) ? Mais cela serait alors contradictoire avec certaines révélations faîtes dans le film.

 

Je vous conseille ce film s’il vous intéresse, ou si vous êtes fan de Sofia Coppola, mais sinon je pense que vous pouvez tout à fait attendre qu’il sorte en DVD, cela aurait été sans regret pour ma part!

Alors, avez-vous vu ce film ou avez-vous envie de le voir ? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire! 

J’espère que cette première critique cinématographique vous a plu !

À bientôt,

Emma.

P.S: Les Proies est une adaptation d’un livre de Thomas P. Cullinan, paru en 1966.

2 réflexions sur “Les Proies…

  1. Cédric dit :

    J’ai bien envie de le voir, déjà parce qu’en général j’aime bien ce que Coppola fait et l’histoire me tente pas mal.
    Tout le travail sur l’ennui qu’elle fait me plait et son esthétique est toujours folle. Je ne suis pas non plus expert dans son cinéma, j’ai dû voir 3 ou 4 de ses films. Par contre j’attends la sortie DVD, je n’aime pas les sorties au cinéma pour les films qui demandent un peu de réflexion. The bling ring est sympa mais je te conseille de regarder Virgin suicides, il est très très bien, à condition d’aimer le style.

    Aimé par 1 personne

    • EmmaBurbuja dit :

      Merci pour ton retour!
      C’est vrai que l’esthétique est vraiment magnifique (et lorsqu’on se penche sur son parcours, on comprend pourquoi!).
      Je n’ai pas vraiment trouvé que ce film demandait de la réflexion, au contraire. L’histoire est logique et, malheureusement, je trouve que l’aspect psychologique n’a pas été assez mis en avant.
      Et je rajoute donc Virgin Suicides dans ma pile de film à voir ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s